Questions/Réponses

Quelles sont les différences entre une SIAE et une entreprise « classique » ?

Il y a trois différences principales :

- Les SIAE recrutent principalement des personnes en difficulté d’insertion sociale et professionnelle, souvent adressées par des « prescripteurs sociaux ». Dans le Val d’Oise, par exemple, des structures travaillent en collaboration très étroite avec des services de prévention spécialisée, des PLIE (plans locaux d’insertion par l’économique), le Pôle Emploi, les missions locales, etc.

- A l’exception des AI, le personnel en poste d’insertion dispose d’un contrat de travail de 24 mois maximum pour lequel l’Etat verse une prestation sociale compensatoire par poste.

- Le personnel d’encadrement est plus nombreux que dans l’entreprise classique afin de suivre convenablement les prestations et les salariés en insertion.

 

 

Les SIAE sont-elles subventionnées ?

Oui, afin de financer « en partie » le volet social de leur mission.

Les SIAE, quelque soit leur statut, offrent une production ou un service qui génère un chiffre d’affaires. Mais différents dispositifs, notamment l’aide au poste attribuée par la DIRECCTE, ont pour objectif précis de compenser la nécessité de sur-encadrement et le différentiel important de productivité du salarié.

Toutefois, n’oublions pas que de nombreuses entreprises « classiques » bénéficient de subventions, venant autant de fonds français qu’européens sous forme d’aides directes ou d’allègements de charges.

 

Qui sont les personnes éligibles à l’IAE ?

Les salariés en parcours d’insertion sont des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières. Différentes typologies de publics peuvent être concernées : les demandeurs d'emploi de longue durée, les bénéficiaires du RSA, les personnes prises en charge au titre de l'aide sociale, les jeunes de moins de moins de 26 ans en grande difficulté... Les publics éligibles sont identifiés par un agrément, délivré par Pôle Emploi ou par un prescripteur du service public de l’emploi. Cet agrément est rédigé après un diagnostic individuel portant sur la situation socioprofessionnelle du bénéficiaire et est lié à une proposition effective d’embauche au sein d’une structure d’insertion par l’activité économique.

 

En quoi consiste le parcours d’un salarié en insertion ? 

L’agrément délivré par Pôle Emploi ou par un prescripteur du service public de l’emploi donne la possibilité au bénéficiaire de travailler pendant 24 mois au sein de l’IAE. Le parcours d’insertion peut mobiliser plusieurs employeurs. Pendant la durée de l’agrément, les salariés en insertion font l’objet d’un suivi et d’un accompagnement spécifique pour renforcer leur employabilité et leur intégration. L’accompagnement est à la fois social (appui à la résolution de difficultés liées au logement, à la santé, à la mobilité, création de lien social...) et professionnel (aide à la définition d’un projet professionnel, réalisation d’un bilan de compétences, apprentissage de savoir-être, de savoir-faire et / ou d’un métier, validation des acquis, actions de pré-qualifications et / ou formations...). La finalité du parcours au sein d'une SIAE est l'accès à un emploi durable.

 

Informations supplémentaires