Devenir des contrats aidés

Vous avez été nombreux à nous interpeller sur la situation liée au « gel » des contrats aidés, prévu pour
la deuxième moitié de cette année 2017.

Les contrats aidés dont il est question sont les CUI CAE, les Emplois d’Avenir et les CUI CIE.

Ainsi, pour le second semestre 2017 seuls 110 000 contrats seraient conventionnés, pour bénéficier
prioritairement à 4 secteurs : Les territoires et départements de l’outre-mer, l’Education nationale,
l’urgence sanitaire et sociale. 50 000 postes sont réservés pour l’Education nationale (dont 5 376 pour
les Hauts de France).

Pôle Emploi a reçu, par courriel, la consigne de suspendre la prescription de contrats aidés dans l’attente
d’une circulaire du ministère.

Concernant, l’IAE, les DIRECCTE (s) (59 et 62) que nous avons contactées nous confirment que
« les CDDI de l’IAE ne sont nullement concernés, au stade actuel, aucun élément d’information ne laisse à penser qu’ils le seront un jour »

Pas directement impactées, les SIAE subiront toutefois un double effet induit :

- En effet les contrats aidés sont un moyen pour elles de développer leurs effectifs en affectant
modérément leur masse salariale. Elles vont donc devoir faire face à une réduction de leurs
effectifs ou à un alourdissement de leurs charges salariales.

- De nombreuses sorties dynamiques se faisaient grâce au dispositif des contrats aidés
(notamment dans les collectivités), le nombre de sorties dynamiques risque donc d’être affecté
avec une possible incidence sur la part variable.

L’URIAE reste vigilante quant au devenir de l’IAE. C’est pourquoi elle exprime, sa vive préoccupation
devant cette décision de ne plus engager de nouveaux contrats aidés.

Ces mesures en faveur des plus démunis offraient à des milliers de personnes la possibilité de sortir de
l’extrême pauvreté, de l’isolement et de retrouver un tant soit peu de dignité.

Nous sommes face à une situation qui va mettre, encore plus, en difficulté des milliers personnes et leur
famille. En cela, l’URIAE sera solidaire du secteur associatif et se mobilisera avec l’ensemble des réseaux
pour défendre le maintien des crédits dédiés à la lutte contre les exclusions.

Entre-temps, l’URIAE reste à votre disposition pour toute demande ou question complémentaire.